Mais que sont nos radios libres venues faire chez l’NRV Laurent Goumarre ?!

640_dsc02414-jpg-pagespeed-ce-de74rxgvj-goumarre-inter

Sylvain Delfau, Fanny Catté, Mehdi Ahoudig et Jean-Yves Lafesse © Radio France / Laurent Goumarre à NRV

A l’occasion de l’anniversaire de la loi du 9 novembre 1981, l’émission « le Nouveau Rendez-Vous » (NRV)  de Laurent Goumarre du 15 novembre 2016 a été consacrée aux radios libres en posant la question « Mais que sont nos radios libres devenues ? » (deuxième partie de l’émission à 23h).

Dans ce débat, on voit se dessiner  un conflit de génération mais surtout de définition et d’objectif sur ce qu’a été, est ou devrait être des radios libres.

Christophe Bourseiller (qui a particulièrement écouté les nouvelles radios dans les années 1980 et qui joue ici le rôle d’éditorialiste et intervieweur), Jean-Yves Lafesse (humoriste et ex-animateur de Carbone 14) et Laurent Goumarre pensent à Carbone 14 (pour le délire) ou Radio Ici et Maintenant (pour l’interactivité) comme étant de vraies radios libres.

Celles-ci doivent/peuvent avoir une dimension éphémère, humoristique, artistique voire culturelle. D’où l’invitation d’un représentant d’Arté radio (Mehdi Ahoudig, auteur indépendant et réalisateur de documentaires entre autres pour ARTE radio) qui pourrait être la radio libre de l’avenir puisqu’elle est diffusée sur internet.

Mais, selon Christophe Bourseiller, cette dernière ne peut pas être considérée comme une radio libre : ce n’est pas de la radio, il n’y a pas de flux. De même pour BoxSons, nouveau média sonore qui vient d’être lancé par Pascal Clark qui officiait jusqu’à peu à France Inter à la même heure que Laurent Goumarre.

Néanmoins la plus grande opposition du débat se fait avec les radios associatives d’aujourd’hui. Face à l’ironie, la provocation et la condescendance de Bourseiller, Goumarre et Lafesse sur ces dernières (Quelle audience ? Quels scoops ? Quelles productions ?), il est difficile pour Sylvain Delfau (co-fondateur de Radio Laser et de la Skol Radio et Secrétaire Général du syndicat professionnel des radios associatives (SNRL)) et Fanny Catté (Présidente de Radio Campus Paris) de défendre leur travail.

Ces derniers se revendiquent bien des radios libres. Mais pour eux, l’objectif doit être de faire de l’action sociale à travers de la communication sociale sur un temps long : formation, insertion…

Les radios libres de 1977-1981 ne sont pas abordées, à quelques exceptions près comme l’éphémère mais bruyante Radio Riposte où François Mitterrand est intervenu.

Sebastien Poulain

Pour écouter : https://www.franceinter.fr/emissions/le-nouveau-rendez-vous/le-nouveau-rendez-vous-15-novembre-2016

PS : Félix Patiès, historien spécialiste de Radio Libertaire et ancien président de Radio Campus Paris, nous signale une chronique critique de Clara dans l’émission « La matinale de 19h » du 22 novembre 2016 à propos de l’émission de Laurent Goumarre : https://soundcloud.com/radio_campus_paris/la-matinale-de-19h-la-chronique-de-clara/s-vXpKi

Publicités

Une réflexion sur “Mais que sont nos radios libres venues faire chez l’NRV Laurent Goumarre ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s