Exposition Eldoradio sur les radios libres à Bétonsalon

g_bs-eldoradio-01

Exposition du 6 avril au 21 mai 2011
Vernissage le mardi 5 avril de 18h à 21h

Dans le cadre du 30e anniversaire de la libération des ondes en France, Bétonsalon a proposé un parcours dans l’espace radiophonique par le biais des archives Eldoradio, rassemblées par des passionnés de radio. Différents chercheurs intéressés par ces archives radiophoniques – aussi bien en tant qu’archive constituée en dehors des circuits institutionnels, que pour sa valeur de mémoire sur l’histoire de la radio – ont été invités à les explorer et à présenter le résultat de leurs recherches.

Les différentes contributions ont produit ainsi de multiples manières d’interpréter, d’annoter, de préciser, voire de corriger les documents exposés et les fragments de l’histoire de la radio qui sont représentés dans l’exposition. Proposant une vue partielle et non exhaustive des archives Eldoradio, l’exposition ne visait pas à retracer 30 ans de radio, l’enjeu était plutôt de confronter différents usages possibles de documents liés à une histoire de la radio trop peu écrite.

jpg_bs-eldoradio-001-49d8e-2eme

Franck Leibovici, poète-plasticien, avait choisi de représenter sous la forme d’une carte, la constitution et le contenu des archives rassemblées par les membres d’Eldoradio. Thierry Lefebvre, historien de la radio, a confronté son livre La Bataille des radios libres 1977-1981 (2008) aux documents et sons trouvés dans les archives Eldoradio à l’aide d’une frise chronologique. Deux documentaires de la réalisatrice Isabelle Cadière ont été exposés : Radio Lorraine Coeur d’Acier (2009) et un nouveau film sur les femmes et la radio produit pour l’occasion. Elisabete Fernandes, étudiante en master Études Cinématographiques à l’Université Paris Diderot, a tenté de retracer la trajectoire de Radio Voka, une radio antillaise et guyanaise, ayant émis de juin 1982 à août 1983 en région parisienne. Les artistes Louise Hervé et Chloé Maillet ont présenté restauration totale, une fiction radiophonique ou dramatique, produite dans le cadre d’un Atelier de création radiophonique de France Culture. À partir d’une sélection d’enregistrements sonores, le collectif l’Encyclopédie de la parole a proposé une nouvelle pièce sonore, une séance d’écoute publique, et une analyse des archives sous la forme d’un côté, et de l’autre, un travail d’analyse sous forme d’annotations dispersées dans l’espace d’exposition. Quant aux membres d’Eldoradio, ils ont constitué une playlist de leur archive accessible via un juke-box et l’équipe de Bétonsalon présente un choix de documents (affiches, autocollants, articles de presse, photographies, magazines, etc.) commentés par une gamme d’amateurs et de professionnels de la radio à l’aide de cartels. Cette exposition a donné lieu à plusieurs collaborations avec des enseignants et étudiants de l’Université Paris Diderot. Parmi eux, les étudiants en médiation scientifique de Thierry Lefebvre, Cécile De Bary et Richard Millet ont conçu le journal de Bétonalon n°10 et réalisé un documentaire vidéo présentant l’association Eldoradio, ses acteurs et ses objectifs.

De nombreux rendez-vous (concerts, séances d’écoute, conférences, projections, ateliers, etc.) ont été programmés tout au long de l’exposition qui s’est terminé par un colloque organisé par le GRER (Groupe de Recherches et d’Etudes sur la Radio) les 20 et 21 mai à l’Université Paris Diderot.

Dossier de presse ici.

Un grand merci à Mélanie Bouteloup et son équipe, ainsi qu’à Joëlle Girard et Sébastien Poulain pour leur investissement de tous les instants. Et merci aussi à Cécile Raynal pour les photos !

jpg_bs-eldoradio-002-e12c2

Pour visiter ou revisiter l’exposition :

Une brève histoire des radios libres / Bonus du DVD Carbone 14, le film from mutins on Vimeo :

https://vimeo.com/24772367

Merci à Boris Perrin et Thomas Tertois des Mutins de Pangée, ainsi qu’à Joelle Girard et toute l’équipe de Bétonsalon !

Avec, en prime, le nœud papillon légendaire de Georges Fillioud (1929-2011), dont il faut saluer ici la mémoire. (On lira d’ailleurs, dans le numéro 109 des Cahiers d’histoire de la radiodiffusion pour la retranscription d’une interview inédite de l’ancien ministre de la Communication de François Mitterrand, réalisée en novembre 2001.)

 

dscn9078-leibovici

 

Dans le cadre de l’exposition Eldoradio, l’artiste Franck Leibovici s’est emparé du contenu de l’ouvrage La Bataille des radios libres pour le cartographier dans sa quasi intégralité. Il en a résulté un impressionnant rouleau de papier imprimé de 150 cm sur 615, intitulé emic radios (voir l’extrait joint). On pouvait l’étudier en détail au fond du centre d’art et de recherche Bétonsalon, derrière l’espace dédié au film des frères Luc et Jean-Pierre Dardenne, R… ne répond plus.

Comme le rappelait Franck Leibovici dans l’interview qu’il a accordée à Guillaume Achard-Vincent et Kevin Hareux (voir BS n°10), « la lecture et la compréhension de sa carte dépendent de la personne qui la lit, c’est-à-dire de son degré de familiarité avec le monde de la radio. La carte n’est qu’un outil aux mains de son utilisateur. Il n’y a pas de sens de lecture, pas de début, pas de fin, le sens de la navigation est indifférent ».

Sources de cet article : http://thierry-lefebvre.blogspot.fr/2011/04/cartographie-de-la-bataille.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s